Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Imprimer

Groupe «  Genre et classes populaires  » (dir.), « La production quotidienne du genre en milieu populaire », Genèses, n°111, 2018 - 176 p. - (Groupe «  Genre et classes populaires  »  : Anaïs Albert, Fanny Gallot, Katie Jarvis, Anne Jusseaume, Eve Meuret-Campfort, Clyde Plumauzille, Mathilde Rossigneux-Meheust)


Comment accéder aux pratiques sociales qui construisent l’identité de genre des femmes et des hommes des classes populaires ? Ce dossier, proposé par le groupe de chercheures « Genre et classes populaires » (nom qui est aussi le titre d’un dossier de Genèses publié en 2006), s’inscrit dans l’approche développée par Harold Garfinkel dans les années 1960, puis par Candace West et Sarah Fenstermaker qui envisagent le genre comme un « accomplissement routinier, méthodique et récurrent » et « une propriété en cours de réalisation de l’action située » (West et Zimmerman 2009 : 35). Il prend le parti d’explorer la construction mutuelle du genre et de la classe dans cette temporalité à la fois particulière et banale du quotidien. À rebours des temporalités et des configurations exceptionnelles, les trois enquêtes proposées dans ce dossier interrogent les formes de domination que subissent les femmes et les hommes des classes populaires dans l’infraordinaire tel que le décrit Georges Perec, c’est-à-dire au gré de « ce qui se passe chaque jour et qui revient chaque jour, le banal, le quotidien, l’évident, le commun, l’ordinaire, le bruit de fond, l’habituel » (Perec 1989 : 11). Plus encore, le dossier propose de réfléchir à la manière dont le quotidien constitue un lieu de production du genre pour les femmes et les hommes des classes populaires : il invite à examiner les formes d’assignations, d’injonctions mais aussi de socialisation genrées qui prennent place dans la vie quotidienne, suivant en cela l’idée que la stabilité des normes sociales dépend de leur réitération quotidienne (Butler 2005 [1990]). [...]
- Suite de l’introduction

- Sommaire du dossier

- Site du Groupe «  Genre et classes populaires  »


 
30 juin 2018

Eve Meuret-Campfort

Cresppa-CSU
Chargée de recherche au CNRS
Page personnelle