Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête

Imprimer

Soutenance de thèse

 

Glenda SANTANA DE ANDRADE, « Suis-je une réfugiée ? Suis-je un réfugié ? » Les stratégies de survie de Syriennes et de Syriens dans les espaces urbains en Turquie et en Jordanie", thèse de doctorat en sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Jane Freedman (CRESPPA-GTM)

mardi 7 décembre 2021 à partir de 09h00,  CNRS, site Pouchet, salle de Conférences, 59/61, rue Pouchet, 75849 Paris, cedex 17

Résumé :

Depuis 2011, environ 6,6 millions de personnes ont dû quitter le territoire de la Syrie alors que la crise se poursuit. Elles ont cherché refuge dans plusieurs pays, en particulier la Turquie et la Jordanie. Cette thèse analyse, dans le contexte de l’exil urbain en Turquie et en Jordanie, les stratégies de survie des Syriens, qui sont traversées par des rapports de race, de classe et de genre. Cette étude a pour objectif de s’interroger sur les manières dont les réfugiés surmontent les contraintes et catégorisations qu’un milieu inhospitalier leur impose. En partant de questionnements sur les politiques migratoires, nous montrerons pour quelles raisons le statut passif accordé aux réfugiés est réducteur et rend problématique une réelle compréhension des rapports sociaux dans l’exil. L’idée est d’aller au-delà du constat de la vulnérabilité des réfugiés, sans pour autant passer sous silence les violences qu’ils subissent sur la terre de refuge. Afin d’analyser ce processus, l’étude s’appuie sur une série d’entretiens semi-directifs avec des Syriens en Turquie et en Jordanie. Cette approche méthodologique se complète par ailleurs par l’observation anthropologique/ ethnologique de ces espaces, à travers, notamment, l’accompagnement du travail d’ONG internationales et locales, l’observation des espaces de socialisation et la participation à des débats et des conversations autour d’un simple thé.

Le jury est composé de :

Jane Freedman, Professeure des universités en sociologie, Université Paris 8 – Cresppa-GTM (Directrice de Thèse)
Zeynep Kivilcim, Professeure, Université Humboldt de Berlin, Institut des sciences sociales
Stéphanie Latte Abdallah, Chargée de recherche - HDR au CNRS, CERI- SciencesPo, Paris (rapporteure)
Anaïk Pian, Professeure des universités en sociologie, Université de Strasbourg
Nicolas Puig, Directeur de recherche à l’IRD, Urmis Paris (rapporteur)


1er décembre 2021

GTM dans les universités : Paris 8 et Paris Nanterre

Thèses en cours au GTM

Thèses soutenues depuis 2004

Directrice et directeurs de thèses



Dernières soutenances

lundi 20 juin 2022 à 14h30

Víctor Albert Blanco, « Encadrer l’islam dans les quartiers. Une comparaison de la Goutte d’Or (Paris) et du Raval (Barcelone) au prisme des transformations urbaines », thèse de doctorat de sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Claude Dargent (CRESPPA-GTM) Résumé : Cette thèse (...) Lire la suite


vendredi 10 décembre 2021 à 14h00

Malek Bouyahia, « Altérités coloniales et identité indigène à l’aune du discours hygiéniste au XIXe siècle », thèse de doctorat en science politique à l’Université Paris 8, sous la direction de Jane Freedman (CRESPPA-GTM) Résumé : La thèse montre les mécanismes par lesquels les identités coloniales vont (...) Lire la suite


mercredi 8 décembre 2021 à 09h30

Franck Freitas Ekué, « Corps Black : Généalogie d’une production et d’une valorisation marchande du corps noir sous l’industrialisation capitaliste », thèse de doctorat en thèse de doctorat en science politique à l’Université Paris 8, sous la direction de Jane Freedman (CRESPPA-GTM) Résumé : La (...) Lire la suite